Mettez des cravates à vos mots !

Le langage et son impact

Les mots que l’on prononce, consciemment ou non, ont un pouvoir, une véritable puissance sur nous-mêmes comme sur celui qui les entend. Depuis très longtemps, nous le savions d’expérience. Aujourd’hui, nous le savons d’expérience… scientifique.

Les travaux de la psychologie positive, l’approche de la communication non violente l’ont déjà démontré depuis plusieurs années.

Et aujourd’hui, une nouvelle confirmation. A partir d’études menées pour repérer des personnes suicidaires, on a pu observer l’impact physiologique des mots sur le cerveau. Des mots choisis ont été présentés à des échantillons de personnes (un groupe contrôle et un groupe de personnes fragiles). Par exemple les mots : problème, insouciant, mort. Les images d’IRM ont montré très précisément que selon les mots entendus, des zones cérébrales différentes s’activent, avec plus ou moins d’intensité. Par exemple, chez les personnes fortement dépressives le mot « Problème » active davantage les zones cérébrales liées à la tristesse que celles de la colère. Mais au-delà des personnes fragilisées, les mots ont un impact pour tous.

D’autres travaux de neurosciences ont mis/mettent en lumière l’influence du langage sur nos émotions, puis nos pensées et nos actes. Les mots utilisés ont une portée plus ou moins dense, tant sur celui qui les prononce (ou les pense) que pour celui qui les entend. Mots et impact

cravate motsIls amènent le cerveau à se réorganiser, nos représentations à se modifier ou se renforcer selon le cas.

Des mots identifiés comme « négatifs » par le sujet vont activer, comme dans l’exemple plus haut, les zones liées à la tristesse, la colère ou la peur, avec toutes les nuances et déclinaisons de ces piliers émotionnels. Des messages d’alarme se déclenchent, stimulant les hormones du stress, inhibant d’autres centres cérébraux, conditionnant certains de nos comportements.

A l’inverse, les mots identifiés/perçus comme positifs (nb : la perception conventionnelle et la perception individuelle peuvent largement différer) activent d’autres zones et produisent des sécrétions hormonales différentes. Les émotions et représentations associées vont générer ainsi des comportements plus confiants, plus ouverts, plus collaboratifs.

Associés aux mots utilisés, la mélodie du langage, la « prosodie » : ton de voix, inflexions, volumes, rythmes. Tout compte pour influencer l’émotion et la pensée. Les nôtres comme celles de nos interlocuteurs. Tout compte, et beaucoup échappe à notre conscience qui laisse la place, le plus souvent, à nos automatismes.

A chacun de nous de reprendre la main, ou plutôt de reprendre langue, et langage pour améliorer nos interactions avec autrui. C’est un excellent moyen d’exercer notre savoir-faire empathique, de pacifier nos relations sociales, et de nous entraîner à l’altruisme.

mettez des cravates à vos motsCar hier considéré comme l’apanage de quelques êtres hors du commun (ce qui dispenserait ainsi les autres de faire des efforts) l’altruisme est aujourd’hui une science très étudiée, très documentée, travaillée, enseignée, démontrée, non seulement par des personnalités phares comme Matthieu Ricard, mais aussi par d’autres chercheurs et neuroscientifiques comme Tania Singer (Institut Max-Planck de Leipzig) ou encore Martin Seligman.

Aussi, « mettons des cravates à nos mots ! ». J’adore cette phrase de Luc Chambon, comédien, metteur en scène, membre de l’équipe de La Consultante Énervante. Soignons notre langage. Pour nous-mêmes car il structure nos pensées et notre représentation de nous-mêmes. Et vis-à-vis des autres car il oriente le niveau de confiance/méfiance et le mode relationnel sur lequel nous allons interagir.

Mettons des cravates de couleurs, des cravates joyeuses, des cravates soyeuses. C’est un pas vers le bien-être collectif/social et individuel. A nous de choisir de belles cravates pour faire chanter les mots du cœur.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Rencontrons nous !

Vous souhaitez :

  • Renforcer la collaboration et la cohésion dans votre entreprise
  • Dynamiser vos équipes
  • Fidéliser vos clients

La Consultante Énervante vous propose une solution.

  • EURL au capital de 1.000 € - Siret : 820 170 785 00019 -
  • Adresse : La Grande Soirade - 01990 Saint Trivier sur Moignans
  • Déclaration d'activité enregistrée sous le num. 84010179901 (Préf. Auvergne-Rhône-Alpes)
  • Téléphone : 06 08 94 43 75
  • Email : contact[at]laconsultanteenervante.com
  • Web : laconsultanteenervante.com